Histoire d’une chanson : ‘I’m Sorry’ de Brenda Lee…

Nous étions en 1995, j’avais 25 ans, je venais de m’acheter le CD de la B.O. du film Casino de Martin Scorsese… j’ai entendu ça… et non, je n’ai rien oublié !!

Cette pépite reste l’un des morceaux les plus réussi de l’histoire.

Brenda Lee est une chanteuse Américaine, née en 1944 à Atlanta (Georgie). Lorsqu’elle chante ce titre, en 1960… faites le compte… elle a encore 15 ans… une voix d’enfant… et pourtant, une voix extrêmement puissante.

Comme un raz de marrée, ce Hit va rejoindre la place de No.1 des Charts… aux US d’abord, puis en Angleterre… et Brenda Lee deviendra la toute première chanteuse Pop à la renommée Mondiale.

Si ce titre devait sortir aujourd’hui, il ne faudrait pas changer la moindre note… on ne peut pas mieux faire… c’est une perfection… et pourtant, 60 années ont passé.

Une seule question…

Comment expliquer que les premiers titres de l’histoire de la Pop ou du Rock, soient aussi parmi les meilleurs ??

Réponses :

  1. d’abord, il s’est écoulé beaucoup de temps entre le début de la Musique Country (premiers enregistrement en 1920) et la sortie de ce Hit.
  2. probablement, nous sous-estimons la qualité des artistes/producteurs et la quantité de travail qu’ils ont dû mettre en oeuvre pour un tel résultat.
  3. il y a une part de chance… d’alchimie… un point commun à toutes les grandes oeuvres… quelque-chose d’indéfinissable, mais qui change tout.

Bref, cette chanson n’est pas le fruit d’une inspiration divine et passagère… tout comme ‘Angie’ ou ‘Human Nature’ ont nécessité un travail de forçat de la part des meilleurs compositeurs et Musiciens de la planète, cette merveille est surtout un aboutissement… après des années d’évolution du son et des instruments de la Country, made in Nashville.

Côté paroles et Musique, on retrouve deux talents bien installés : Ronnie Self (petite frappe, mais aussi jeune compositeur spécialiste de Rockabilly) et Dub Albritton (auteur/compositeur et Manager dévoué de Brenda Lee).

Au niveau de la production, c’est aussi le Top du Top avec le très expérimenté Owen Bradley (Decca Records).

Enfin, pour l’enregistrement, les plus grands sont de la partie : Floyd Cramer au piano, accompagné de ‘the Anita Kerr Singers’.

En studio, tous savent déjà que ce titre va faire un énorme carton… il a quelque chose de spécial… et ils vont se donner à fond pour rendre une copie parfaite.

Au-delà de toutes leurs espérances, plus qu’un Hit commercial, ce morceau va donner naissance au nouveau son de Nashville… un son plus ‘clean’… avec une voix mise en avant, des instruments à cordes, un choeur vocal… et mine de rien, nous sommes là aux origines de la création de la Pop !!

 

Retour au Blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *