News

L'entretien de nos amies les guitares, en 6 conseils avisés…

Hello Folk’s,

Que vous soyez joueur de guitare acoustique ou électrique, n’oubliez pas d’entretenir votre précieux instrument… il est fait de bois… et le bois, ben ça vieilli plus ou moins bien, comme vous et moi !!

Voici donc quelques rappels à ne pas oublier…

(photo : Joanna Avalos)

Les mains, tu te laveras :

  • Oui, jouer de la guitare après avoir mangé des frites, c’est crado !!… et votre manche vous rappellera tôt ou tard que cela n’est pas optimal. Autre avantage : jouer avec des mains propres vous demandera moins d’entretien au quotidien.

Les cordes, tu remplaceras :

  • Avec le temps, les cordes s’oxydent, et le son devient moins clair. Selon votre fréquence de jeu, cela peut être nécessaire de les changer tous les 6 mois, voire tous les mois.

Huiler la touche, il faudra :

  • Profitez du changement des cordes pour huiler la touche (ébène, palissandre, érable,…) avec une huile adaptée. Les connaisseurs recommandent l’huile de lin (de bonne qualité = bien fluide). Au préalable, on en profite pour enlever les saletés avec l’utilisation d’un bon chiffon humide, voire avec de la paille de fer (la plus fine possible, de type 000).

Dépoussiérer, tu devras :

  • Si elle est logée à l’air libre, votre guitare va accumuler la poussière. L’erreur à ne pas faire est d’utiliser n’importe quel produit pour boiseries, car il peut contenir du silicone ou autres substances déconseillées pour le vernis. Personnellement, j’utilise le célèbre nettoyant Dunlop no.65, mais un chiffon humide fera probablement aussi bien.

Une atmosphère saine, tu respecteras :

  • Le bois n’aime pas les variations de températures et les hydrométries extrêmes (<43% ou >65%). Il est donc particulièrement catastrophique de loger votre guitare au dessus d’un radiateur, ou proche d’une salle de bain, ou enfermée des mois dans son étuis, à la cave.

La Fligh Case, tu n’oublieras pas :

  • Souvent négligé, l’étuis risque de souffrir s’il est oublié dans le grenier ou à la cave. Le plus souvent, l’habillage externe (ou interne) fini par se décoller avec les variations de température et d’humidité.

Retour au Blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *