Pépites

Chanter l’Amour, avec un grand A : ‘Almaz’ de Randy Crawford

Hello Folks,

Randy Crawford est une chanteuse de Jazz-Soul, née à Macon (Géorgie), le 18 février 1952.

C’est après avoir travaillé avec les plus grands noms du Jazz, de George Benson à Quincy Jones, qu’elle se lance dans l’enregistrement de pépites dont le célèbre Hit ‘Street Life’, en collaboration avec le groupe de R&B The Crusaders. Un tube enregistré en 1979 et qui prend une autre dimension, près de 20 années plus tard, alors qu’il est mis en avant par Quentin Tarantino dans la B.O. de son surprenant ‘Jacky Brown’ (1997).

Dans un tout autre registre, ‘Almaz’ est une chanson sur l’Amour parfait d’un couple de réfugiés Érythréens qui se trouve être dans son proche voisinage et qui la fascinent de part leur différence d’âge. La petite histoire nous dit qu’ils ont déménagé avant la sortie de cette perle et qu’ils ne se douteront peut-être jamais d’avoir été ainsi célébrés par cette grande dame de la Soul… Such a shame.

Il n’en reste pas moins que cette chanson attachante et sincère sera un gros succès de 1986… j’espère que vous trouverez 4 minutes et 30 secondes pour en écouter cette sublime version qui nous vient de 1997, et qui, comme le bon vin, s’est bonifiée avec le temps.

Bonne écoute…

(Photo : Hu Chen)

Almaz

She only smiles

He only tells her

that she’s the flowers, the wind and spring

In all her splendour sweetly surrendering

The love that innocence brings

Almaz, so pure and simple

Born in a world where love survives

Now men will want her

‘Cause life don’t haunt her

Almaz, you lucky lucky thing

Now I watch closely

And I watch wholly

I can’t imagine love so rare

She’s young and tender

But will life bend her

I look around is she everywhere

Almaz, so pure and simple

Born in a world where love survives

Now men will want her

‘Cause life don’t haunt her

Almaz, you lucky lucky thing

He throws her kisses

She shares his wishes

I’m sure he’s keen without a doubt

With love so captive

So solely captive

I ask if I could play the part

Almaz, so pure and simple

Born in a world where love survives

Now men will want her

‘Cause life don’t haunt her

Almaz, you lucky lucky thing…

Retour au Blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.