Mr Bart's nous explique
News,  Pépites

Une chanson pour les esprits éveillés : ‘Blister in the Sun’ par Nouvelle Vague

Hello Folk’s,

Pour une fois, ce n’est pas uniquement de musique dont je souhaite vous parler ce jour, mais plutôt de passion, d’enthousiasme, de plaisir de communiquer et d’économie.

Oui, il se trouve que j’ai eu le privilège d’assister à une conférence captivante par l’économiste-écrivain-enseignant Philippe Dessertine (dont voici le blog).

Si vous voulez tout savoir, je retiens ces quelques points, très instructifs, à propos de notre société et du monde dans lequel nous vivons :

  • En France, nous attendons la solution qui vient du Seigneur, du Roi… alors que justement, nous avons plutôt besoin de dirigeants qui sont conscients de leurs limites face aux ruptures technologiques actuelles (GAFA, Big Data, IA,…), et face aux nouveaux enjeux (dérèglement climatique, démographie mondiale, guerres commerciales,…).
  • L’homme construit l’avenir sur la base de ce qu’il s’est passé ses 70 dernières années… alors que nous avons plutôt à imaginer ce qui vient, pour les 20 000 prochaines années !!
  • Le monde est en totale mutation… et pourtant, chez nous, l’argent ne va toujours pas là où il devrait aller… nous finançons de grosses structures, peu agiles, probablement condamnées, et nous passons à côté du financement des secteurs de demain.
  • Les jeunes générations vont très vite dans l’apprentissage et dans l’appropriation des enjeux du monde. Tout s’accélère… déjà, les enfants et les jeunes adultes ne pensent pas de la même façon, ils ne se comprennent plus.

Je pourrais rajouter d’autres réflexions à cette liste, mais vous irez encore plus loin en lisant les ouvrages de cet excellent économiste-écrivain (Le gué du tigre, Ceci n’est pas une crise, Le talent et les assassins), ou encore en visionnant quelques-unes des vidéos de ses conférences.

Au-delà de ces enseignements, je retiens aussi et surtout la passion, le plaisir d’échanger, de communiquer, d’enseigner… de quoi se dire que ce qui compte le plus, finalement, c’est de trouver sa voie… de prendre plaisir à ce que l’on fait… quitte à ne plus compter ses heures, mais faire un travail qui a du sens, pour soit et pour les autres.

Nous en sommes tous capables…

Enfin, pour saluer ce bon moment passé en sa compagnie, je tiens à lui dédier cette pépite musicale très particulière… à la fois rythmée, joyeuse, communicative et pertinente : ‘Blister in the Sun’ de Violent Femmes (1983), version Nouvelle Vague (2009).

Bonne écoute, et joyeuses réflexions à tou(te)s…

Retour au Blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *