se lever tôt et voir le lever du jour... vue de crête...
Pépites

Un roman sympa (Ravel) et une pépite (Classique)

Je ne sais pas vous mais moi j’adore les biographies et je profite de ce Blog pour vous en faire découvrir quelques unes ; parmi celles que j’ai pu lire je retiens ce roman : Ravel, de Jean Echenoz (2006).

Ce n’est pas la meilleure Bio de toutes mais je la trouve très à propos pour tous les mélomanes que nous sommes.

Pour moi, ce livre est passionnant car il nous immerge dans une époque et un milieu que nous ne connaîtrons jamais ; c’est un beau rêve qui se réalise lorsque l’on peut ainsi partager les moments forts de la vie de tels créateurs.

Si je peux vous conseiller une seule musique de ce génial compositeur pour accompagner cette lecture, sans hésiter une seconde : Le lever du jour.

Deux petits bémols sur ce roman :

  • le sujet principal de ce livre n’est pas la musique mais bien la vie et le quotidien de Maurice Ravel.
  • vous ne trouverez là que l’histoire des 10 dernières années de sa vie.

Malgré tout, c’est un livre très bien écrit et à connaître…

Lever du jour :


Le quatrième de couverture :

Ravel fut grand comme un jockey, donc comme Faulkner. Son corps était si léger qu’en 1914, désireux de s’engager, il tenta de persuader les autorités militaires qu’un pareil poids serait justement idéal pour l’aviation. Cette incorporation lui fut refusée, d’ailleurs on l’exempta de toute obligation mais, comme il insistait, on l’affecta sans rire à la conduite des poids lourds. C’est ainsi qu’on put voir un jour, descendant les Champs-Élysées, un énorme camion militaire contenant une petite forme en capote bleue trop grande agrippée tant bien que mal à un volant trop gros.

Ce roman retrace les dix dernières années de la vie du compositeur français Maurice Ravel (1875-1937).

 

Et vous qu’est-ce que vous lisez de bien en ce moment ?

 

Retour au Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *